Choisir le bon artisan RGE pour sa prime energie

Mai 9, 2022 | Astuces, Metiers

La prime énergie a été plébiscitée par les Français depuis son instauration par l’État en 2017, puis révisée les années suivantes pour qu’elle soit accessible à tous sans distinction (propriétaire ou locataire, au logement construit depuis au moins deux ans). Les ménages les plus modestes sont les bénéficiaires les plus favorisés, étant donné que les travaux de rénovation énergétique peuvent coûter relativement cher. Ils ont ainsi plus d’aides que d’autres foyers plus favorisés, avec un rapport allant de un à cinq.

Après les premières années faisant suite à l’instauration de la prime énergie, qui a pu aussi être désignée sous le nom de Coup de pouce économie d’énergie, le gouvernement a décidé de renforcer le dispositif pour le concentrer sur certains travaux. Il s’agit des plus efficaces pour la conservation de l’énergie au sein d’un domicile : la chaudière, puis l’isolation par le toit et les murs. Il faut cependant obligatoirement qu’ils soient réalisés par un professionnel RGE, ce que nous allons voir dans cet article.

La certification RGE, nouveau Graal du BTP

C’est depuis le début de la précédente décennie que l’on voit de plus en plus la mention RGE auprès des entreprises et artisans du bâtiment, notamment avec l’instauration de la prime économie énergie. Sous cet acronyme se cache la certification “reconnu garant de l’environnement”. Il s’agit de notifier aux clients qu’ils ont affaire à des acteurs du BTP qui sont spécialisés dans les différents travaux d’optimisation énergétique. Il est important de savoir que ce label est basé sur le principe du volontariat, il n’y a donc aucune obligation de le passer. Néanmoins, toujours davantage de professionnels du secteur ont tendance à passer cette certification. Preuve de plus que la question de la rénovation énergétique est fréquente chez les particuliers et les entreprises, de plus en plus en demande.

Plusieurs spécialités pour le RGE

Nous l’avons vu, la prime énergie s’applique particulièrement pour trois types de travaux de rénovation énergétique, en vue d’augmenter le confort à l’intérieur de son logement. Ce qu’il faut retenir en premier lieu, c’est qu’il est nécessaire de faire une demande de prime économie énergie au plus tôt, 14 jours après la signature du devis, auprès d’une entreprise ou artisan RGE. Entre ces deux étapes, il faut choisir le bon professionnel pour réaliser ses travaux.

Il existe plusieurs qualifications RGE différentes dans le BTP, il s’agit de contacter ceux qui ont la certification adéquate : il y a une différence entre un chauffagiste ou un isolateur de toit ou de murs. De plus, il est essentiel de procéder à une vérification de conformité, en veillant à ce que la mention RGE soit valable en date de la réception du devis. Effectivement, ce label du BTP n’est valable que durant ce laps de temps et doit être renouvelé par l’entreprise ou l’artisan lorsqu’il est expiré.

Si ces différentes conditions préalables ne sont pas respectées, il se peut que la prime économie d’énergie ne soit pas versée… Le coût des travaux restant alors à sa propre charge, ce qui peut représenter en tout plusieurs dizaines de milliers d’euros selon les cas.