Guide sur l’isolation d’un sol en renovation

Fév 10, 2022 | Astuces, Non classé

Guide sur l’isolation d’un sol en rénovation

L’isolation est une méthode efficace pour protéger la partie intérieure d’une maison. Elle protège contre les plans phoniques et thermiques. L’isolation permet une augmentation de la ventilation. En rénovation, le plus important est d’isoler les combles après vous pouvez faire les murs. La rénovation consiste à améliorer un bâtiment ou à moderniser les éléments qui le constituent.

L’isolation phonique et l’isolation thermique

L’isolation des bâtiments en rénovation peut s’agir de :

L’isolation phonique

Elle est aussi appelée isolation acoustique. Elle permet d’isoler le son ou les bruits. L’isolation phonique peut être extérieure ou intérieure.

L’isolation thermique

Cette technique vous facilite la vie, en réduisant les factures d’énergie. L’isolation thermique préserve la chaleur à l’intérieur d’une maison en utilisant des isolants.

Le projet d’isolation d’un sol a besoin de l’intervention des professionnels. Pour le travail de rénovation, le prix de l’enlèvement du revêtement initial s’ajoute au coût des matériaux. L’isolation du sol est aussi une rénovation énergétique pour votre bâtiment.

Les isolants les plus connus

Les isolants peut-être répartis en 3 groupent. 

  • Vous pouvez voir des isolants naturels, ils réduisent le taux d’humidité de votre bâtiment. Comme isolant naturel, il y a les plumes, les laines, les ouates de cellulose, les lièges ou les fibres de bois.
  • L’isolant minéral est le deuxième isolant. Il est fait de sable, de roche ou de verre. Ils sont incombustibles et durables. 
  • La troisième est l’isolant synthétique. Les matières utilisées sont des polystyrènes, des polyuréthanes ou des mousses phénoliques. Cet isolant possède une résistance thermique plus élevée. Leurs capacités de charge et de rétention d’eau sont bonnes.

Comment choisir l’isolant parfait pour son sol ?

Plusieurs critères doivent être mis en place. La première étape est de vérifier les qualités thermiques de l’isolant. Choisissez des matériaux avec une résistance thermique élevée. Cette dernière augmente la performance de votre isolant.

La prise en compte de la conductivité de l’isolant est aussi importante. Elle permet de connaître la capacité de l’isolant à véhiculer de la chaleur. La résistance à la compression joue également un rôle important dans la performance de l’isolant. 

Les types d’isolation selon le milieu

Si vous avez un sol qui se place au-dessus d’un vide sanitaire ou d’un local sans chauffage, vous pouvez mettre des panneaux d’isolants sur le plafond du sous-sol. Pendant la mise en place des panneaux, veillez à ce qu’il n’y ait aucun espace libre entre elles. Si le sol est au-dessus d’un terre-plein, vous devez mettre les isolants au-dessus du sol existant.

Si le revêtement du sol est un parquet, les lames doivent être enlevées avant de poser l’isolant. Si les panneaux sont faits de polystyrène extrudé, vous pouvez directement poser l’isolant sur le parquet. S’il s’agit d’un autre revêtement, la réduction de l’épaisseur de la dalle est importante. Une fois déposé, l’isolant doit être protégé par un film plastique avant de verser la dalle de béton.

Un revêtement avec un plancher a une mauvaise réputation sur l’isolation phonique. Pour corriger ce problème, du liège ou du caoutchouc doit être posé entre le sol et le plancher.